Au sein du programme JOB, réside la volonté de pérenniser un travail de création engageant dans un même élan jeunes profesionnels issus de conservatoires ou d’écoles, étudiants et professionnels plus aguerris. Ceux-ci auront la charge des postes de mise en scène, régies et créations techniques. Ils encadreront les jeunes artistes, recrutés sur audition, pour pouvoir leur offrir une premiere exposition publique et professionnelle de qualité. Ceci interroge la pratique même du spectacle vivant : quelles voies de travail et de création inventer pour préserver la pertinence, l’enthousiasme et l’exigence d’un tel plateau ?

 

Les artistes et techniciens engagés dans le programme JOB sont liés par contrat avec la structure et sont encadrés par des professionnels sur tous les postes de travail de la création d’un spectacle : dramaturgie musicale, construction du personnage, construction des décors, création lumière et costumes. Nous optons pour le principe d'un compagnonnage qui puisse être validé dans le cursus des étudiants. Pour les instrumentistes ou chanteurs, l’accompagnement se fera sous forme de master-classes avec des professionnels reconnus. Ceux-ci apporteront des compétences spécifiques liées à l’ouvrage : esthétique, travail par pupitres, vocalité contemporaine, coaching linguistique.

 

Nous résumons souvent la règle majeure de ce projet comme cela : le faire avec. Faire avec le budget, faire avec un temps de production qui suit le rythme des métiers et des apprentissages, faire avec les corps en présence. Attention, il faut affirmer ici, et clairement, qu’il ne s’agit pas de faire par défaut mais bien d’inventer une représentation solide avec les ressources en présence. Il nous faut donc conserver une marge de manoeuvre, ne pas trop fixer et faire coïncider les envies artistiques avec la réalité du terrain. Dans les spectacles développés ici, tout est inventé au plateau. Tout est en mouvement. Enfin, le langage mis en jeu ici est un langage humble où l’image de scène n’aura jamais d’autre but que de produire les conditions nécessaires à l’écoute de la musique et à l’émergence de futurs talents nationaux. C’est donc avec cette règle du faire avec que se forge la mise en scène , adaptée sans cesse au budget et à la réalité des capacités des forces engagées. Elle nait d’entretiens, au long cours, avec les chanteurs solistes.

 

L’une des origines de ce programme JOB a été la production de La Clémence de Titus de Mozart (2015/2017). Cette production est née de l’envie d’interroger la jeunesse mise en musique par Mozart sur le terrain d’un pouvoir soudain et inattendu. Nous avons patiemment établi une grille de lecture de l’oeuvre selon cette thématique et dirigé nos réflexions vers ce qui peut agir comme un écho à la jeunesse des spectateurs d’aujourd’hui. Ce travail s’est trouvé alors une fonction de relais intergénérationnel et d’accompagnement pédagogique. La confrontation de deux visions - celle des directeurs artistiques et des interprètes épaulée par celle du staff technique - a nourri pas mal d’écritures et de réflexions. Reste aujourd’hui à les détailler dans leur expression la plus durable. Ce sera les objectifs principaux pour la période 2017 / 2019 du prochain chantier de création du programme JOB :

Roméo & Juliette de Pascal Dusapin, opéra composé en 1989.